Morenic Trail :2013 : toute la vérité ....

Aller en bas

Re: Morenic Trail :2013 : toute la vérité ....

Message  gilles le Ven 11 Oct - 20:34

Julien a écrit:Ben oui, c'est un bon ultra-trail pour commencer dans ce style de course ! Very Happy 

Mais ça ne t'empêche pas de venir l'année prochaine !Wink 
C'est pas parce que c'est trop facile que j'ai dit ça, au contraire pour moi, plus c'est plat, plus c'est dur !

Le dénivelé , ça me fait une excuse pour marcher, quand on marche on récupère !!!! ...je suis un faignant Wink
avatar
gilles

Messages : 134
Date d'inscription : 18/09/2007
Age : 51
Localisation : SALVIZINET

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morenic Trail :2013 : toute la vérité ....

Message  Julien le Ven 11 Oct - 20:06

Ben oui, c'est un bon ultra-trail pour commencer dans ce style de course ! Very Happy 

Mais ça ne t'empêche pas de venir l'année prochaine !Wink 

_________________
Pppppaaass sssiiiii vvvviiiiiittttteee !!!!
avatar
Julien
Modérateur

Messages : 351
Date d'inscription : 09/05/2011
Age : 29
Localisation : Panissières

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morenic Trail :2013 : toute la vérité ....

Message  gilles le Ven 11 Oct - 20:02

Julien a écrit:Pour le voir, il faut que viennes l'année prochaine avec nous ! 109km avec à peu près 2300m D+ en solo ça ne te fait pas peur quand même ??? Cool 
affraid 2300 m D+ pour 109 km affraid  .....mais ?... c'est tout plat !!!
avatar
gilles

Messages : 134
Date d'inscription : 18/09/2007
Age : 51
Localisation : SALVIZINET

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morenic Trail :2013 : toute la vérité ....

Message  Julien le Ven 11 Oct - 19:44

Pour le voir, il faut que viennes l'année prochaine avec nous ! 109km avec à peu près 2300m D+ en solo ça ne te fait pas peur quand même ??? Cool 

_________________
Pppppaaass sssiiiii vvvviiiiiittttteee !!!!
avatar
Julien
Modérateur

Messages : 351
Date d'inscription : 09/05/2011
Age : 29
Localisation : Panissières

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morenic Trail :2013 : toute la vérité ....

Message  gilles le Ven 11 Oct - 16:42

Pizzi di Salvi a écrit:il est réussi   ton film , Julien , surtout qu'on t'as pas trop aidé pour filmer .....t'avais pas trop de matière première ,
Gilles va avoir un concurrent bientôt !!!
Armand a tout à fait raison, tu avais peu de matière, et tu as réussi quand même à nous "raconter" par l'image toute la course avec enthousiasme !
bravo !
En plus il serait difficile de vous autofilmer en courant comme moi, vu à la vitesse ou vous allez !
Y'a assez de blessés comme ça !
Bon, on aurait bien aimer voir  Armand en train de parler italien ! La prochaine fois.Wink
avatar
gilles

Messages : 134
Date d'inscription : 18/09/2007
Age : 51
Localisation : SALVIZINET

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morenic Trail :2013 : toute la vérité ....

Message  Guillaume PALAYER le Ven 11 Oct - 0:09

Merci pour ton film, tu t'es rudement bien débrouillé.
avatar
Guillaume PALAYER

Messages : 127
Date d'inscription : 13/12/2009
Age : 42
Localisation : FEURS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morenic Trail :2013 : toute la vérité ....

Message  Julien le Jeu 10 Oct - 23:13

Et tu as reconnu la musique ??? Wink 

_________________
Pppppaaass sssiiiii vvvviiiiiittttteee !!!!
avatar
Julien
Modérateur

Messages : 351
Date d'inscription : 09/05/2011
Age : 29
Localisation : Panissières

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morenic Trail :2013 : toute la vérité ....

Message  Pizzi di Salvi le Jeu 10 Oct - 22:39

il est réussi ton film , Julien , surtout qu'on t'as pas trop aidé pour filmer .....t'avais pas trop de matière première ,
Gilles va avoir un concurrent bientôt !!!

Pizzi di Salvi

Messages : 205
Date d'inscription : 23/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morenic Trail :2013 : toute la vérité ....

Message  Julien le Jeu 10 Oct - 18:47

Voici le compte-rendu en vidéo !

Désolé mais je n'avais aucune idée pour la faire ce qui donne un résultat "bof" !

Mais bon visionnage tout de même !

https://www.youtube.com/watch?v=jY9Wq0hv9zU&feature=youtu.be

_________________
Pppppaaass sssiiiii vvvviiiiiittttteee !!!!
avatar
Julien
Modérateur

Messages : 351
Date d'inscription : 09/05/2011
Age : 29
Localisation : Panissières

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morenic Trail :2013 : toute la vérité ....

Message  Julien le Mar 8 Oct - 17:56

Merci à tous !

La vidéo je m'y attelle demain promis, je remplacerai mes séances de VMA par des séquences vidéos ! Smile 

Jean-Phi, t'inquiètes, le passage de relais n'aurait rien changé au fin mot de l'histoire ! Wink 

Sinon je vous rassure, je ne "devrais" pas en avoir pour longtemps, d'après le kiné, il s'agit d'un claquage, et j'ai repos total jusqu'à samedi puis reprise à 8km/h pendant 15min, ensuite 9-10km/h pendant 30min, et petit à petit je rallonge ! Oufff !

_________________
Pppppaaass sssiiiii vvvviiiiiittttteee !!!!
avatar
Julien
Modérateur

Messages : 351
Date d'inscription : 09/05/2011
Age : 29
Localisation : Panissières

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morenic Trail :2013 : toute la vérité ....

Message  gilles le Mar 8 Oct - 16:05

Bravo les gars, 4 CR pour la même course, exceptionnel !
Surtout les passages de relais, où chaque acteur décrit sa propre perception de la scène, un peu comme un récit en 3D!
J'ai adoré, alors si en plus on a une vidéo, ce sera de la 5D !!! du jamais vu !
Je comprend la déception, mais une course en équipe de 4 sur des terrains techniques, c'est plus de chance de blessures, de défaillance, d'ailleurs c'est ce qui est beau dans ces défis d'équipe, "ensemble pour le meilleur comme pour le pire". Il s'en est fallu d'un poil pour le meilleur, dommage.
Julien, raconter, partager comme tu le fais et comme tu va le faire avec ta vidéo, te chassera ton sentiment de culpabilité qui n'a pas lieu d'être, la blessure fait parti de notre quotidien de coureur.
Bravo pour les perf. des 3 premiers relayeurs.
On aurait vraiment aimé être là, pour vous encourager !
avatar
gilles

Messages : 134
Date d'inscription : 18/09/2007
Age : 51
Localisation : SALVIZINET

Revenir en haut Aller en bas

morenic trail

Message  jphisab@ le Lun 7 Oct - 23:13

Bonsoir,


Comme je 'lavais promis à ma descente du véhicule de Guillaume je rédige un petit message.
Dans un premier temps personnellement, il est vrai que j'arrive sur ce "morenic" avec seulement 1 semaine et demie d'entrainement ceci due à une blessure du au  beach soccer. Donc  j'avise les potes en leur disant que je donnerais le meilleur de moi même.
Après avoir fait un agréable voyage en passant par le col de Valcenis  ou "il caille grave" et un brouillard énorme. Mais j'écoute les récits de courses de Guillaume et Armand avec attention.
Arrivée au gite, prise de repas au resto la polenta n'est pas vraiment à mon gout mais j'aurais gouté.
Lendemain la course je dois lancé l'équipe, je suis comme d'habitude décontracté pas vraiment stressé mais au fond de moi motivé pour donné le meilleur.  Guillaume me fait rire car en me voyant il parait catastrophé par ma non chalance.
Le départ est donné dans le brouillard et dans un nuage.
Je me place cool je suis un groupe, je suis même étonné j'ai des sensations sympas.
Vers le 7 ème kms je suis toujours avec le groupe et à la sortie d'un virage sur des pierres glissante je me tord la cheville et me provoque une entorse. Je suis dégouté, j'ai le moral au fond des chaussettes, je serre les dents mais il faut que je finisse pour les copains qu'ils courent dans ce magnifique Val d'Aoste. Temps bi1 que mal j'arrive, je passe le relais à Armando à la 11 ème place. Je suis réconforté par Guillaume et Julien je leur dit que je pouvais pas mieux faire. Nous prenons le véhicule pour nous rendre sur le point du prochain relais après un petit arrêt pour un plat de pate pour Guillaume et Julien.
Nous attendons Armand, je sens Guillaume stressé pour lui changé les idées nous allons marcher un petit peu pour ramassé des chateignes, sans succès d'ailleurs. Nous retournons au ravitaillement lieu du passage de relais et tout à coup nous voyons Armand en pleine forme, nous crions et l'encourageons en français bien sure. Il a bouclé son  parcours en 3 heures environ il  nous a fait gagné 5 ou 6 places dans l'euphorie je n'ai pas compté. nous les félicitons et le congratulons Guillaume part.
Armand est content de sa performance tout l'opposé d'il y a 3 ans nous aussi avec JULIEN.
Après une petite collation et quelques verres pris  au ravito nous  reprennons l'automobile pour nous rendre sur le dernier point de relais. Julien est super motivé et a envie de courir ca promet........
Arrivé dans le village du relais nous prenons un petit expresso italien dans un charmant petit bar. Nous discutons et plaisantons beaucoup tout le monde est détendu. Julien veut se changer et s'échauffer, nous lui disons qu'il a le temps, nous pensons avec Armand que Guillaume va mettre 3h30 environ. Julien s'échauffe, avec Armand nous asseyons et parlons je crois de foot, tout à coup nous voyons le maillot rose et bleus de Guillaume nous hurlons JULIEN JULIEN qui file en courant au véhicule ou est posé son tee-shirt je suis avec GUILLAUME il est super déçu de notre non attention je ne sais pas trop quoi dire  juste qu'il a fait une superbe course et que nous sommes maintenant 3 ème, il a raison.  Julien part. Nous sommes plein de confiance en voiture même je rêve même a l'inaccessible. la suite JULIEN a expliqué.
Le soir nous avons passé une super soirée et bien déconné, j'ai même aimé la polenta, le groupe de musique était super, l'ambiance sympa,  il manquait juste AL BANO ET ROMINA POWER . La seule déception pour ma part est à GUILLAUME pour ne pas l'avoir reçu correctement lors de son arrivé après sa super performance. Excuse moi encore.
Après tout cela on y retourne l'année prochaine pas vrai?????? j'ai passé un super week end avec vous.
Merci à Armand pour son organisation son dévouement et surtout il parle super bi1 italien heureusement sinon!!!!!
Courage à JULIEN et bon rétablissement.
A+ Jean phi

jphisab@
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Morenic Trail :2013 : toute la vérité ....

Message  Didiuss le Lun 7 Oct - 22:43

BRAVO A TOUS LES 4
La bléssure fait partis du métier ! tu a pris la bonne décision même si c'est dur a encaissé surtout par rapport aux copains ! mais risqué une longue indisponibilité en forçant dessus n'aurais pas été une sage décision qui plus tard aurais gacher ce plaisir de courir en équipe .
Bon rétablissement Julien.
avatar
Didiuss

Messages : 140
Date d'inscription : 21/03/2012
Age : 56
Localisation : VEAUCHE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morenic Trail :2013 : toute la vérité ....

Message  Serge LESCOVEC le Lun 7 Oct - 22:21

BRAVO à tous les quatre et un bon rétablissement à Julien, une blessure, il faut l'accepter, tout coureur de ton niveau y a été confronté, courage !!
C'est encore plus dur après qu'une ÉQUIPE, une vraie équipe (Greg, j'approuve à 100% !), se soit donnée au maximum, mais après tout, ce n'est "que" de la course à pied, du sport quoi, mais c'est vrai, putain, ça fait mal^^
Pour celles et ceux qui lirait ce post, le plus important, c'est ce qui est raconté, de bien belle manière (on dirait du Gwen tongue ), ci-dessous, chapeau bas Very Happy

_________________
Serge
alien l'important, c'est de participer ...
http://lafouleeforezienne.athle.com/
avatar
Serge LESCOVEC
Admin
Admin

Messages : 491
Date d'inscription : 17/09/2007
Age : 59
Localisation : Feurs

http://lafouleeforezienne.athle.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morenic Trail :2013 : toute la vérité ....

Message  Julien le Lun 7 Oct - 21:55

Merci Greg !

Allez je vais méditer ! Wink 

_________________
Pppppaaass sssiiiii vvvviiiiiittttteee !!!!
avatar
Julien
Modérateur

Messages : 351
Date d'inscription : 09/05/2011
Age : 29
Localisation : Panissières

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morenic Trail :2013 : toute la vérité ....

Message  hiltonlgason le Lun 7 Oct - 21:04

et béh! que de rebondissements!

avec un tel suspens je suis tout courbaturé ,je vais prendre une bonne douche.

bravo a vous 4 de nous avoir fait partager ce week end.

le depassement de soi pour son camarade et personnel est une qualité qui se perd dans notre cher pays,
a mediter!

bon retablissement Juju Smile
avatar
hiltonlgason

Messages : 71
Date d'inscription : 30/06/2011
Age : 41
Localisation : essertines en donzy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morenic Trail :2013 : toute la vérité ....

Message  Julien le Lun 7 Oct - 18:05

Merci Guillaume. Et je pense que la pilule passera avec le temps et que nous n'en garderons que de bons souvenirs et de bonnes tranches de rigolade. Smile  Mais pas pour le moment ! Laughing 

En attendant, il est vrai que tu as fait une course merveilleuse, il faut que tu aies plus confiance en toi, moins de stress et tu verras que tu feras de belles choses ! Wink 

_________________
Pppppaaass sssiiiii vvvviiiiiittttteee !!!!
avatar
Julien
Modérateur

Messages : 351
Date d'inscription : 09/05/2011
Age : 29
Localisation : Panissières

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morenic Trail :2013 : toute la vérité ....

Message  Guillaume PALAYER le Lun 7 Oct - 17:48

Comme je te l'ai déjà dit Julien, tu as pris la bonne décision.
La course à pied, c'est prendre du plaisir avant toute chose.

Lorsque la douleur te prends, il n'y a plus de plaisir.
Le risque aurait été de te blesser encore plus sérieusement et de rester longtemps loin des terrains d'entrainement.

En analysant les temps de l'équipe victorieuse, je pense que nous serions arrivés 2-3 minutes après et aurions nourri des regrets vis à vis de notre passage de relais catastrophique.  
Avec l'abandon sur blessure, c'est la fatalité.

La CAP, c'est une bonne école de la vie.
Avec des hauts, des bas mais en toile de fond des grands moments passés entre copains et qui laisseront de supers souvenirs.

Cette course en équipe m'a permis de me dépasser.
La volonté de vouloir bien faire pour les copains m'a permis de franchir un cap, de courir à un rythme dont je ne me savais pas capable.

Merci les copains!
avatar
Guillaume PALAYER

Messages : 127
Date d'inscription : 13/12/2009
Age : 42
Localisation : FEURS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morenic Trail :2013 : toute la vérité ....

Message  Julien le Lun 7 Oct - 16:57

A mon tour pour la suite des aventures des "Pitis Franceses" Wink  :

En attendant l'arrivée de Guillaume, nous prenons le temps d'aller boire un coup au bar du coin, mais voyant l'heure tourner je commence à dire à Jean-Phi et Armand qu'il faudrait peut-être y aller car je ne suis toujopurs pas changé, et que Guillaume pourrait arriver autour des 3h. Sur ces quelques mots, mes coéquipiers m'affirment qu'il n'arriverait pas avant 3h30 et qu'on a le temps d'aller ramasser des châtaignes (jamais pressés les gaziers Razz ).

Fort heureusement, c'est moi qui conduit et je me dirige donc directement vers le passage de relais. Pendant que je me prépare, ils vont à la recherche de leurs châtaignes (qu'ils ne trouveront jamais).

Puis je m'appuie sur l'expérience des 2 habitués du Morenic, et je me fait à l'idée que Guillaume arriverait environ 30min après la première équipe, bien le temps de m'échauffer.

Là, la première équipe se passe le relais, je me mets donc à mon échauffement tranquillou, petit footing de 15min, puis mes gris-gris, je repars pour faire mes lignes droites et là j'entends " JULIEN ! JULIEN ! ". Je me retourne, et vois mes 2 compères sauter de leur murette, Guillaume qui commence à gueuler.

Je cours donc aussi vite que possible dans leur direction, mais comme à mon habitude, je ne prends pas mon maillot pour m'échauffer. Je leur passe donc devant à toute allure, et je vois Armand et Jean-phi en train de vider le sac de Guillaume du "package" obligatoire. Je me retourne et je crie "AAARRRMMMAAANNNNDD !" d'un ton assez autoritaire pour le faire réagir plus rapidement Laughing , et oui, je n'ai pas les clés de la voiture.

Arrivé à la voiture je balance ma veste, mon t-shirt et ma montre (qui prenait le temps de Guillaume, organisation oblige Wink ) au sol. Ouff, j'ai déjà épinglé mon dossard. J'enfile donc le maillot et repars dans le bon sens tout en essayant de mettre mon sac d'hydratation, Jean-Phi mets le package dedans, et me voilà parti à toute allure assez énervé pour 18km et 750m D+ en 3ème position.


Dans la première bosse, 100m après le passage de relais, j'entends des voitures derrière moi, je leur fais signe de passer. Ils ne me doublent pas, mais ils ont la caméra à la main, et crient "Allez (en italien) Francese". Plus haut, ils me font signe de tourner à gauche.

Je continue donc mon ascension à travers le village de Strambinello, je passe dans les ruelles, entre les jardins sur un rythme assez soutenu mais que je suis capable de maintenir. A un moment je tourne a "destra", euh droite Rolling Eyes , mais j'entends une voix au-dessus, je fais donc demi-tour afin de prendre en face, mais je me rends compte que c'est un chien qui aboie, je reviens donc en arrière afin de reprendre mon chemin initial.

Arrivé à la route au-dessus, j'entends les chiens qui aboient toujours, je me dis que c'est bizarre, je me retourne légèrement et je vois un autre coureur en contrebas 50m derrière moi. Là il ne faut rien lâcher, voir même légèrement accélérer afin de lui faire comprendre qu'il ne faut pas essayer de m'accrocher Wink .

Je poursuis alors mon parcours qui monte encore et toujours. Là arrive enfin un léger replat suivie d'une petite descente, je relance donc pour être sûr qu'il n'y ait plus personne derrière (surtout ne jamais se retourner pour ne montrer aucune faiblesse Wink ) Je double une féminine (d'où elle sort ??? Elle doit faire son footing). Mais ce dont je redoutais le plus depuis notre départ de France se produisit, 5,5km après ma prise de relais, ma douleur au genou refait surface. Je dois donc gérer jusqu'où bout pour qu'elle ne soit pas trop gênante.

J'arrive dans une autre montée goudronnée, bien roulante, le genou chauffe de plus en plus, en haut je m'arrête 10sec afin de masser, et je repars, ça monte toujours. J'ai franchement du mal à mettre du rythme, et j'entends un coureur arriver derrière moi, c'est le fameux coureur du début de course, il en a mis un moment pour me rattraper, j'avais du lui mettre un bon écart. Il me dépasse difficilement mais il y parvient, je retrouve alors 4ème.

Arrivé en haut, un bonne descente large, pas technique où il y a moyen de mettre un bon rythme (comme je les aime quoi Smile ). Mais malheureusement pour moi, je me retrouve dans l'impossibilité de courir. Je m'arrête une nouvelle fois pour m'étirer, il faut j'atteigne l'arrivée pour l'équipe, et je repars difficilement en boîtant, mixant la marche et le trottinement. Je me retourne régulièrement pour guetter l'éventuel retour d'un autre coureur. Toujours personne, Ouff !

J'arrive comme cela jusqu'au prochain ravito situé à un peu plus de 10km, ils m'encouragent. Je m'arrête et leur dit que j'ai mal au genou, ils ne comprennent pas et me disent que l'arrivée est dans 8km. Avec insistance, ils me disent que je pourrais me faire masser là-bas.

J'essaye donc de repartir, mais 200m plus loin je fais demi-tour et j'essaye de leur faire comprendre que je veux abandonner, mais ils continuent de me dire que l'arrivée est dans 8km. Je me demande alors ce que je dois faire, continuer en marchant pour finir loin derrière, ou bien je rend mon dossard sachant que l'équipe compte sur moi ??? Et bien désolé pour tous, mais je fais le choix d'abandonner, même en marchant je boîte. pale 

Ils me retirent donc mon dossard, je suis à la limite de fondre en larmes, je me sens très mal, j'ai fais le plus dur et je me sentais encore facile s'il n'y avait pas eu la douleur. Un homme de l'orga vient alors me voir pour me demander si j'ai besoin que l'on me ramène jusqu'à Brosso, village d'arrivée, je lui dis que oui.

Avant qu'il ne me ramène, je vais tout de même boire un peu d'eau et gôuter la coppa, un délice Wink.

Pendant ce temps, je vois la fameuse féminine (avec un dossard blanc (couleur des relayeurs)) arriver, se ravitailler (je me demande vraiment d'où elle sort) et elle me demande si ça va "bene", je lui annonce mon abandon. Ensuite arrive un autre coureur, mais qui vois-je ??? affraid , le dernier relayeur de l'équipe de tête. Il a dû se perdre, ce qui signifie que nous avons dû nous retrouver en 2ème position à un moment donné. Là, je suis de plus en plus déçu.

Le monsieur, voyant que je commence à avoir froid, viens me chercher afin de me ramener à Brosso. Nous nous dirigeons vers sa voiture, je boîte beaucoup là. Il me parle mais je ne comprends rien du tout. Je lui alors "No comprendo" avec un sourire et ne décrocha plus un mot du voyage. silent 

Sur la route, j'aperçois la voiture de Guillaume de garer au bord, je crie alors à mon chauffeur "STOP, il y a ma squadra". Il se gare et partons à leur rencontre, mais ils s'étaient enfoncés loin dans le chemin, j'appelle donc Armand afin de lui annoncer mon abandon et que j'étais à leur voiture.

Ils me rejoignent, je vois sur leur visage leur déception, j'enfile ma veste, et nous voilà partis pour Brosso annoncer notre abandon (enfin surtout le mien) à l'organisateur.

Nous récupérons notre lot d'inscription et repartons à Baio Dora (notre lieu de résidence) pour se doucher avant de retourner à l'arrivée et profiter de la soirée.

Lors de notre retour, nous passons une seconde fois devant le ravito où j'ai abandonné, je l'ai encore en travers de la gorge. Sad 


Pour la suite, je laisse le soin à mes compères vous la raconter, sinon je la ferai plus tard. De toute façon il y aura surement des choses à compléter car on ne peut pas penser à tout tellement il y en a (médailles finishers, polenta, concert, bar, le retour en France,...)

De plus j'essaye de faire la vidéo au plus vite ! En attendant, il y a déjà les photos sur le site ! Wink 

Ah oui, j'oubliais, encore désolé pour l'équipe ! J'espère qu'on pourra prendre notre revanche l'an prochain ! Le matin je me lève, et je pense toujours à cette course. Vous risquez de ne plus me voir quelque temps, je vais me terrer loin des courses et de la piste pendant un moment. Embarassed Wink 



_________________
Pppppaaass sssiiiii vvvviiiiiittttteee !!!!
avatar
Julien
Modérateur

Messages : 351
Date d'inscription : 09/05/2011
Age : 29
Localisation : Panissières

Revenir en haut Aller en bas

Des hauts et des bas.

Message  Guillaume PALAYER le Lun 7 Oct - 11:34

Vu le niveau des premiers relayeurs où Jean-Phi était passé en 11 ème position et 4-5 individuels étant également passés, notre état d'esprit était de finir dans le TOP 10 sur 50 équipes.
Pour info, le premier relayeur (un extraterrestre), nous avait pris 25 minutes sur le premier relais.
Je me dis que sur les relais de 35 km, nous allons "prendre cher", certainement 40 minutes par rapport aux premières équipes.  

En attendant Armand, nous voyons passer les 2 premiers individuels.
Avec Julien nous nous disons qu'il faudrait quand même que nous finissions avant les premiers individuels.

Alors que nous discutons, voici Armand qui arrive.
Quelle surprise! Nous ne l’attendions au plus tôt que 15 minutes plus tard.
Ouah, je suis super fier de lui; Quel exploit!
Ah il l'a prise, sa revanche de la première édition !

Ayant mal compté le nombre d'équipes qui étaient déjà passées, je pense partir en 5ème position.

Je pars prudemment car j'ai encore les pâtes sur l'estomac, ayant finit celles-ci moins de 2 heures avant...

Au bout de 5km, voici le deuxième individuel qui avance bon train.
Vraiment impressionnant son rythme après 60km.

Allez, je l'encourage et je continue en me disant que je dois rattraper le premier individuel.

2 km plus loin, le voici! Je le rattrape donc prudemment.
Celui-ci s'affole et me demande "Staffeti? Staffeti?".
Je l'encourage: "Bravissimo, Bravissimo", et le rassure en lui montrant mon dossard d'équipe.
Difficile de discuter ne connaissant pas un mot d'Italien.

Mon état d'esprit à ce moment de la course: Maintenir à tout prix cette 5ième position. Avec notre pièce maîtresse en dernier relayeur, il est peut être possible d'accrocher un podium.
Et pourquoi pas? Il faut y croire.

Etant désormais bien chaud et les pâtes digérées, je commence à accélérer sérieusement.

Voici un relais qui a un tout petit rythme et qui n'est pas du tout dans le coup.
Quelle joie : la 4ième place !
J'ai déjà plus fait que mon engagement vis à vis de Julien: J'ai passé les individuels, récupéré une équipe.

Je continue sur l'euphorie avec des bonnes sensations.
Voilà déjà les 17km passés en 1h30 avec 450 mètres de dénivelé.
Je suis donc à mi-parcours sur un rythme infernal pour moi. Habituellement sur une course technique de 35km avec 860m de dénivelé, j'ai plutôt une moyenne de 9,5 km/h.
Je m'inquiète et me dis: Aye! Je suis en train de me préparer un gros coup de bambou au bout de 2 heures de course.
Je me force à boire mon jus de raisin coupé avec de l'eau ainsi qu'un gel. Pourvu que je n'ai pas le coup de barre.

Je continue bon rythme, lorsqu'un spectateur m'encourage: "Grandissimo! força! duo minuti"
Il me semble comprendre qu'il doit y avoir un relayeur à 2 minutes devant moi.  
Est ce possible? Les idées me trottent dans la tête. Alllez, se concentrer au milieux des pierriers et des châtaignes, ce n'est pas le moment de se fouler une cheville.

Voici donc le 3ième relai! Ca y est, nous sommes sur le podium!
Avec en plus Julien en dernière position, tout est possible!
Allez Guillaume, tu as plus que remplit ta part, je suis super content de mon dépassement !
J'ai de l'adrénaline dans les veines et me sens pousser des ailes: Ca y est... je vole!

Je continue comme un dingue, complètement euphorique!
Lors des traversées de route, je suis très encouragé par les spectateurs.
Il faut dire que les Italiens sont sacrément expressifs, j'ai l'impression de faire "la course de ma vie".

Et puis un Italien me crie: Força! Duo (concurrenti) XXXX..
Là je ne suis pas très sûr de la traduction, mais je comprends que 2 relais viennent tout juste de passer.

Effectivement, au ravito, 500m plus loin: L'un des relayeur se fait étirer car il est pris de crampes et le 2ième me voyant arriver repart illico.

Alors là, je suis transcendé et je passe comme un avion le premier relayeur dans un faux plat descente.
Je jette un coup d'oeil sur ma montre: 16km/h...

Je suis trop heureux, je n'ai jamais couru comme ça de ma vie.
Une traversée de village où je suis très encouragé... je nage en plein bonheur !

Et bien dis donc, je suis en train d'offrir du "caviar" à Julien.
Lui passer le relais en première position avec son niveau... Il va presque être déçu de ne pas avoir un gros défi à relever.

Allez, surtout ne pas se faire reprendre par l'arrière par une autre équipe.
Et puis toute seconde d'avance sera du confort pour Julien.

Bon! Ne pas rater de bifurcation, se concentrer sur le balisage.
Zut! Une bifurcation et pas de balisage.
J'en rage! C'est bien ma veine...
Tant pis, je tente un chemin. Ouf! Après 200m, voici un ruban de signalisation.
Je l'embrasserais !

Je continue sur mon rythme endiablé (pour moi).
Puis un doute me prend.
Je ne me souviens pas avoir doublé un relayeur qui pourtant était parti avant moi.
Il doit donc y avoir une équipe devant.

Allez, je serre les dents... Courage.
Je rythme ma course par des halètements qui m'aident.
A plusieurs reprises, alors que je reçois des encouragements, je demande "en français" s'il y a une équipe devant.
Personne ne me comprend hélas...

De toutes les façons, il n'y a pas de question à se poser, il faut que je continue à donner mon meilleur.
Compte tenu d'une potentielle arrivée en 3h au lieu de 3h50 "calculés", dois-je appeler mes coéquipiers? Seront ils là?

Je suis trop essoufflé pour perdre 1 minutes à appeler.
Tant pis, je compte sur eux.  

Malgré cette équipe qui est peut être devant, je suis très heureux et content de moi.
C'est la première fois que je cours aussi bien et que je n'ai pas de défaillance.
C'est là où l'on voit l'impact des encouragements et du "psychologique" sur une course.
L'émotion me submerge, je m'imagine tomber dans les bras de mes copains.

Me voilà à 35km à ma montre, j’aperçois le village au loin.
Bon bien il y aura bien 1.5km de plus que ma montre.
Allez, il me faut tout donner sur ces derniers 1500 mètres. Chaque seconde peut compter.

Je "m'arrache" et finis en sprint.
Les applaudissements!
Je cherche les regards de mes co-équipiers que je ne trouve pas.....Sad 
Ca y'est voici Armand et Jean-phi assis sur une murette qui suspendent leur discussion footballistique.

Armand appelle Julien qui est en train de s'échauffer à 150m.
Le voici qui arrive, mais qui repart ....., en sens inverse.
Il n'a pas son maillot qui est resté à la voiture....Le comble !

Un bon sprint pour enfiler le maillot et jeter ses affaires dans la voiture et le voici de retour.

Moi pendant se temps là, j'en aurais presque pleuré mais pas pour les mêmes raisons (ce n'était pas franchement le passage de relais que je m'étais imaginé).
Les Italiens sont mort de rire. Et bien au moins, nous aurons mis l'animation !
Il n'y aura pas non plus de film de ce passage de relais car pris dans la précipitation, la caméra de Julien est restée au fond des poches de mes coéquipiers....
Dommage Serge! Ce passage de relais aurait "valu de l'or" !

Julien repart furax!    
Là, Armand et Jean-Phi m'apprennent qu'en réalité je ne suis que 3ième.
Nous sommes tellement "forts" que nous avons mal compté le nombre d'équipes passées au relais précédent.
A notre décharge, nous étions partis très décontractés sans ambition.

Julien parti, voici la 4ième équipe revenue de l'arrière qui part 2 minutes après.
Et bien dis donc, leur relayeur a sacrément bien couru....

Tout est ouvert, la première équipe est passée il y a environ 20 minutes.
La deuxième équipe est passée il y a 14 minutes.
Par contre la quatrième équipe nous talonne à 2 minutes.

Une petite inquiétude...
Puis je me dis que Julien est notre pièce maîtresse, il est super motivé.
Pourquoi n'irait-il pas chercher les coureurs devant?

Nous filons donc jusqu'à un point de passage à 14km environ, à 4 km de l'arrivée (dernier relais 18km pour 715m D+) .  
J'estime que Julien peut faire le parcours en 1h25.

Après 1h05/1h10 depuis le départ de Julien, toujours aucune équipe passée.
Incroyable, les 2 premières équipes ont dû avoir une grosse défaillance.
C'est certain, c'est Julien que nous allons apercevoir!

Ca y est j'en suis certain!
Nous allons non seulement monter sur le podium mais être sur la plus haute marche!
Pour des coureurs qui se situent habituellement dans les 5-20% des pelotons, c'est un événement rare.
Je trépigne; Que les secondes passent lentement.

Allez Julien quand est ce que tu arrives?

Le relayeur parti deuxième, arrive en tête et semble bien fatigué.
Le relayeur parti en tête a dû avoir une sacrée défaillance.
C'est "bon pour nous" ça!
C'est sûr, vu le chrono, Julien doit arriver dans les secondes qui suivent et va prendre la première place.

Les secondes s'écoulent, je me dis que nous allons sacrément regretter notre passage de relais catastrophique.

Allez Julien, nous te guettons; Les secondes sont interminables.

A toi Julien, c'est ton tour! Notre dernier relayeur!
Je referai un petit message pour débriefer notre course.
A travers ce message, j'ai retranscrit notre état d'esprit pendant la course passant de "touriste venant prendre une tranche de rigolade en Italie" à "Ca y est, nous y croyons. Bien que loin des podiums individuellement, une belle équipe, homogène, et motivés (voire transcendés !) pour ses coéquipiers".
avatar
Guillaume PALAYER

Messages : 127
Date d'inscription : 13/12/2009
Age : 42
Localisation : FEURS

Revenir en haut Aller en bas

Morenic Trail :2013 : toute la vérité ....

Message  Pizzi di Salvi le Dim 6 Oct - 23:21

à peine rentrés d'Italie , un petit compte rendu d'un week end mouvementé et à rebondissements .
comme c'était une course par équipe ,  le compte rendu sera aussi commun , donc je commence :
Départ vendredi en début d'aprém pour nous 4 pour partir à l'assaut du val d'Aoste :  avec jeanphi , guillaume , Julien ( recruté au pied levé pour compenser un calendrier teuf  surchargé de Fred , mais sur lequel  vu son niveau actuel ,nous fondons de gros espoirs pour faire au moins aussi bien qu'en 2010 ).

un trajet sans encombres , ou nous prenons l'option de passer par le col du cenis ( souvenir de notre course de l'été ) mais vu la météo , 3° et du brouillard à pas voir une fiat punto à 2 m ce n'était pas judicieux ;
le soir un resto conseillé par notre hote pour faire le plein de sucres lent , mais la polenta par ailleurs excellente n'a pas laissé un grand souvenir à jeanphi ( heureusement sans conséquences sur son  transit ,  pour la course)
Samedi matin , direction Andrate pour prise des dossards avant départ , et on est déjà accueillis en guest stars ( l'organisation super accueillante se souvenait de nous ).
Le premier relai , 20km et en négatif est pour jeanphi ; en gros retard de prépa suite à des pépins , on est pas trop exigeant avec lui , mais finalement il s'en sort bien notre Warrior et avec un temps proche de celui de fred en 2010 il me laisse le relai en 11éme position avec une cheville bien gonflée quand même  ;
me voilà parti pour mes 35 km , (le meme que j'ai fait en 2010 en 3h37 après quelques erreurs de parcours ), je table sur 3h30 ; au bout de 5 km je reprend 2 individuels puis un relai ; le parcours est vallonné mais roulant , vers le 20éme je reviens sur une autre équipe , je calcule que je peux arriver en 3 h environ ; encore 2 relai de repris en fin de parcours , je commence à  m'inquiéter en pensant que guillaume ne serait peut être pas prêt vu l'avance sur le tableau de marche , mais finalement mon relai faisait 37 km , et après 3h04 j'aperçoit le maillot rose présidentiel prés à décoller ; un passage de relai rapide et on est 7éme ; là ,avec la prévision de notre supersonique 4éme relai , on se dis qu'on peut faire quelque chose ; je laisse le relai à guillaume aussi pour le compte rendu ( nota : on ne s'exprime pas dans l'ordre mais Jeanphi a promis un petit mot en conclusion )

Pizzi di Salvi

Messages : 205
Date d'inscription : 23/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morenic Trail :2013 : toute la vérité ....

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum